CV et pourquoi suis-je MADI ?
convergence-branchet@wanadoo.fr

www.jbranchet.fr

Jean Branchet

Né en 1934 à Lons-le-Saunier (France) Vit et travaille à Nantes (France)

Bénakal (2007-5)
acrylique sur plastique-tige aluminium
60 x 43 cm
Borkar (2007-4)
acrylique sur plastique-tige aluminium
61 x 61 cm
Artistes français

Sa famille s’installe à Toulouse en 1939. Etudes secondaires scientifiques et techniques. Premières tentatives de peinture. Arrivé en 1953 à Paris, il poursuit des études techniques, puis de Droit et de Sciences Economiques. Découverte de l'art contemporain dans les Salons parisiens, en particulier, celui des Réalités Nouvelles. Pratique la guitare classique pendant plusieurs années. Suit épisodiquement les cours de modèle vivant à l'Académie de la Grande Chaumière. Economiste, organisateur et financier de sociétés multinationales, il mène parallèlement une oeuvre plastique personnelle qui, depuis le début des années soixante-dix, s'inscrit résolument dans le sillage du mouvement constructiviste. A animé avec son épouse, de 1975 à 2000, la Galerie Convergence de Nantes, galerie ayant présenté un large éventail d'artistes significatifs de la plupart des grands mouvements artistiques apparus après la Seconde guerre mondiale.

Expose régulièrement depuis 1992. Participe aux manifestations du groupe MADI à partir de 1995.


« Je suis arrivé à Paris en août 1953. En 1954, le hasard a voulu que je découvre le Salon des Réalités Nouvelles où pour la première fois je découvrais l’art contemporain. Des créations MADI y étaient présentées. C’était une forme d’expression qui m’était alors totalement inconnue. Dire que j’appréciais tout ce qui était présenté, je n’en suis pas certain. Bien des années plus tard, après avoir peint pas mal d’œuvres plus ou moins abstraites, plus ou moins géométrisantes, j’ai définitivement opté pour une pure expression géométrique qui, très vite, s’est inscrite dans la tendance MADI, tendance correspondant à mon tempérament. Je participe aux manifestations du groupe MADI depuis 1995. »