CV et pourquoi suis-je MADI ?

fajo.janos@chello.hu
János FAJÓ

Né le 9 février 1937 à Orosháza, Hongrie.
Vit et travaille à Budapest (Hongrie).

Ellipse (2005)
huile-bois
150 x 88 cm
Ellipses étendues (2007)
inox
60 x 22,5 x 10 cm
Artistes hongrois

En 1963, dans l’atelier de Kassák, dans sa revue „MA“, j’ai vu quelques reproductions d‘oeuvres de Moholy-Nagy et Laszló Péri, oeuvres réalisées à partir de formes libres. Ils ont Lajos Kassák comme éléves. Je voudrais souligner ici, la questionne de la priorité. C’est Lajos Kassák qui a mis en oeuvre pour la première fois des formes libres dans ses peintures et dans ses poémes libres. Il est en réalité le père de la forme libre, tout au moins en Hongrie. Mais c’est vrai que Moholy-Nagy et Péri qui l‘ont internationilisée par la large diffusion de leurs oeuvres.

La forme libre est devenu un des principes de base de MADI, avec l’abstraction, l’objectivité, la disparition du format rectangulaire traditionnel.


Je pense, et je suis certain, que j’ai reçu directement les principes de MADI de mon maître Lajos Kassák. J’ai fait en 1965-66, mes premières peintures et sculptures en forme libre, oeuvres que j‘ai exposées à „LA SALLE de Budapest“.

Pour moi la spiritualité, l‘esprit MADI ne sont pas arrivés d’un autre continent, mais plus directement de Kassák, comme de Moholy-Nagy et de Péri.

C’est vraiment intéressant de voir comment la forme libre, née en Europe, arrive à Buenos Aires pour devenir le principe de base de MADI puis revenir en Europe. En Hongrie, j’ai été mis en contact avec MADI grâce à mon élève Saxon et à Zsuzsa Dárdai. Ils m’ont ainsi donné l‘occasion de rejoindre et d’exposer avec le mouvement MADI international.



1956- 61 - Diplôme de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Budapest.

1964-67 - Elève de Lajos Kassák (le seul élève qu’il a eu).

1969 - Avec la veuve de Kassák il voyage en Europe de l’Ouest. Au cours de ceux-ci il rencontre Laszlo Carl à Bales, Victor Vasarely à Paris, et fait la connaissance de Max Bill à la Biennale du Constructivisme de Nuremberg, en Allemagne.

1971 - Il participe au Symposium International d’art graphique de Soest (Hongrie). Il étudie la technique de la sérigraphie.

1974 - Avec des amis ils ouvrent l’ «Atelier Pest » qui, dés 1975 édite réalise des Editions d’Art.

1974 - Pendant 12 ans il gère « La salle d’exposition de JÓZSEFVÁROS (Galerie J)».

1976 - Il crée une école libre d’été consacrée à l’abstraction géométrique.

Par la suite, son école d’été, l’Atelier Pest et « La salle d’exposition de JÓZSEFVÁROS (Galerie J)» fusionnent pour former une seule entité.

1982 - Fajó s’occupe seul de l’Atelier Pest et, dès 1984, il entreprend l’édition de sérigraphies originales de Kassák, Vasarely, Max Bill, Nikolas Schöffer, Gerstner, Pfhaler, Linschinger.

1985 - Prix Munkácsy.

1989 - Il est nommé professeur à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Budapest.

1992 - Ses travaux plastiques se développent mettant en oeuvre des materiaux tels que marbre, acier, bois, bronze.

1995 - Il réalise le monument dédié à Moholy-Nagy László.


Expositions personnelles (sélection)

1968, Fényes Adolf Terem, Budapest – 1970, Fészek Művész Klub, Budapest – 1971, Galerie Minimax, Bales – 1975, KKI Dorottya utcai kiállitó Terme, Budapest – 1988, Galerie Eremitage, Berlin et Ost-West Galerie, Zürich (Max Bill) – 1990, Retprospektiv kiállitás – Műcsarnok, Budapest – 1992, Graf und Schelbe Galerie, Bales – 1994, Bilderhaus Bornemann, Lübeck et Galerie von Bartha, Bales (Harasztÿ, Hencze) - 2002, Kulturinstitut Ungarn, Stuttgart – 2003, A.P.A Galéria, Budapest (Bak Imrével, Andy Varhollal), Museum Moderner Kunst Stiftung Wörlen, Passau et Millenáris Park, Budapest – 2005, Galerie Graf und Schelbe, Bales et Belvedere Szalon, Budapest – 2007, Galerie Schreier und Metternich, Düsseldorf.